Billet d'humeur Courcouronnes

Nouvelle année, nouvelles résolutions, nouveaux challenges.

Chers amis, je vous souhaite à tous une excellente nouvelle année 2016 !

A de nombreux égards, nous devons faire preuve d’optimisme pour qu’elle n’en soit que meilleure que 2015. Qu’il s’agisse du terrorisme, de notre sécurité, du chômage, de notre cohésion sociale, il va falloir nous battre collectivement pour qu’enfin certaines courbes s’inversent vraiment… de tout cela je vous reparlerai samedi prochain lors de la cérémonie des Vœux au complexe sportif du Lac où je vous attends nombreux.

À titre plus personnel, vous le savez, 2015 a été pour moi une année intense et difficile. Une année qui s’est néanmoins achevée, à travers l’élection régionale, par l’accession à une responsabilité majeure qu’est la Vice Présidence de la Région Ile-de-France en charge des Transports. Indéniablement ce nouveau challenge me passionne et va me mobiliser. Mais je ne suis pas du genre à être grisé par le succès, je n’oublie pas l’exaspération de nos compatriotes qui s’est exprimée (ou pas d’ailleurs à travers une abstention toujours aussi massive) dans les urnes il y a à peine 3 semaines.

Mon ami Bruno Le Maire dit souvent, et à raison, que les politiques demandent beaucoup de changement aux Français mais qu’eux-mêmes ne changent pas. Même si je ne pense pas pouvoir être assimilé à cette élite politico-médiatique aux mêmes visages depuis 30 ans qui dirige la France, cette réflexion de Bruno doit s’appliquer plus encore à celles et ceux qui, comme moi, veulent impulser et incarner le renouveau dans notre famille politique et, demain, dans notre pays.

Alors oui j’annoncerai aux Courcouronnais par courrier, dès jeudi, l’arrêt d’un mandat que j’exerce avec passion depuis 15 ans et, que les choses soient claires, ce ne sera pas le mandat de Maire. Je leur expliquerai aussi très clairement comment je compte continuer à servir la commune et le territoire. Bref, ce sera transparent en même temps que j’assumerai aspirer à mener plusieurs combats de front !

D’ores et déjà, certains me font remarquer que ma candidature à une élection interne de mon parti politique, en l’occurrence celle de la présidence de la fédération départementale « Les Républicains », qui a lieu à la fin de ce mois est quelque peu déplacée après notre victoire aux régionales. Si le calendrier ultra rapproché de ces deux échéances peut donner la sensation que j’ai un appétit insatiable de campagne électorale, je veux quand même que nous revenions au fond des choses.

Je parlais juste avant du nécessaire renouveau de la classe politique et de ses pratiques. Nous n’y parviendrons que si nous investissons les postes clés (et bénévoles… la précision est parfois utile) de notre parti politique. Alors vous me direz ça sert à quoi ? Eh bien à renouveler les pratiques justement !

Présider une fédération départementale, c’est être écouté du siège du parti lorsqu’il s’agit d’investir tel ou tel candidat aux différentes élections… n’est-ce-pas un sujet de renouvellement des visages comme des pratiques de la classe politique?

Et s’investir plus encore dans sa famille politique l’année de la primaire à droite, n’est-ce-pas également mettre en cohérence ses convictions politiques avec ses actes militants ? Oui je m’investirai dans cette compétition, d’abord pour faire vivre cette réelle avancée démocratique dans le fonctionnement de la droite républicaine, ensuite pour contribuer à pousser les feux du renouveau derrière Bruno Le Maire.

Enfin, pour terminer sur ce chapitre de ma vie politique, je rappelle à toutes fins utiles que je ne suis pas sous le coup de l’interdiction du cumul de mandats au sens légal du terme. Et ce aujourd’hui comme demain, contrairement à bien d’autres qui auront à se conformer à la loi d’ici 18 mois puisqu’il sera interdit à compter de juin 2017 de cumuler une fonction parlementaire avec une fonction exécutive locale.

C’est pourquoi je salue à nouveau les décisions de Valérie Pécresse et Bruno Le Maire qui ont chacun démissionné de la haute fonction publique alors qu’ils n’étaient nullement contraint à le faire hier comme aujourd’hui (mais je l’espère demain pour tous les autres qui continuent, nous en reparlerons…), de même que Valérie n’était nullement contrainte avant juin 2017 de démissionner de son mandat de Député des Yvelines pour présider la Région Ile-de-France. Et contrairement à d’autres en province, elle a fait ce choix.

L’essentiel reste cependant ce que l’on fait des mandats, des fonctions ou des responsabilités que l’on conquiert. J’aurai là aussi l’occasion de m’exprimer clairement samedi prochain à l’occasion des Vœux du maire.

2016 sera de ce point de vue une année charnière :

– la 1ère année de mandat à la Région où les décisions stratégiques et structurantes vont être prises,

– la 1ère année d’existence de notre nouvelle Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud,

– une année d’interrogation et de réflexion sur l’avenir de notre modèle communal, dans ce deuxième exercice d’application de la baisse triennale des dotations de l’État qui va révéler au grand jour les impasses budgétaires dans beaucoup de collectivités locales…

Enfin, malgré ces difficultés budgétaires, nous pourrons malgré tout annoncer de bonnes nouvelles pour Courcouronnes, notamment en matière de développement économique et d’emploi.

Bon début d’année, bonne semaine et rendez-vous samedi 9 janvier 2016, 17h au complexe sportif du Lac !

  • lebigre
    4 janvier 2016 at 14 h 15 min

    Excellent ! Merci et bravo !

  • Brigitte Vermillet
    4 janvier 2016 at 23 h 42 min

    alors, vivement samedi !

  • Corinne Bourgeois
    5 janvier 2016 at 9 h 07 min

    A samedi!

  • mioulane
    5 janvier 2016 at 10 h 24 min

    Nous regrettons déjà notre Maire préféré, mais cette décision est tout à ton honneur et nous te souhaitons la très belle carrière que tu mérites.
    Avec tout notre soutien et notre amitié.
    Nicole Mioulane

  • Berman
    5 janvier 2016 at 17 h 57 min

    Tes annonces, ça s’appelle du teasing ou je me trompe…
    À samedi pour voir qui est le plus bronze des deux. Lol
    Et qui est ce jeune homme aux côtés de la ravissante Isalou?

    Bonne année à vous deux et bonne chance pour toutes les missions dans lesquelles tu t’investis
    Comme disais Coluche, on compte sur toi!
    Amities