Actualité Région Transports

Le STIF au rendez-vous des commandes ferroviaires

Lors de la campagne des régionales l’année dernière, nous avions annoncé une véritable révolution des transports dans la Région Ile-de-France, avec une mesure phare très critiquée des socialistes, à savoir un plan massif de rénovation et d’acquisition de plus de 700 nouvelles rames pour desservir la totalité des lignes de trains Transilien et RER.
En effet, chacun le constate, les transports en commun sont dans un état déplorable : la moyenne d’âge des trains en Ile-de-France était de 26 ans et 40% des trains Transilien avaient plus de 40 ans ! Des trains vétustes, souvent sales, peu accueillants, surchauffés l’été, parfois glacials l’hiver, sans Wifi ni 3G/4G et pour deux-tiers d’entre eux, non vidéo-protégés.

Voilà l’héritage laissé par la gauche !

A l’époque, nos opposants, socialistes, écologistes, Front National, tous étaient unanimes pour dénoncer notre projet de modernisation des transports jugé tantôt irréaliste tantôt non financé ; aujourd’hui, les mêmes s’inquiètent du carnet de commandes des grands constructeurs français et des menaces sur l’emploi. Ils ne s’étaient pas préoccupés des usagers, ni des emplois potentiels dont a besoin la filière ferroviaire pour affronter la crise.
Arrivés aux manettes, nous avons posé un objectif très ambitieux aux opérateurs SNCF et RATP : changer la vie des 4 millions de Franciliens qui prennent le train chaque jour en leur apportant des trains neufs, modernes, confortables, climatisés et vidéo-protégés et d’éliminer les causes de retards des trains liés à la vétusté du matériel roulant.
Ce grand plan pour le matériel roulant, nous l’avons fait voter en juillet dernier au Conseil du STIF, c’est aussi une énorme bouffée d’oxygène pour l’emploi dans le secteur du matériel ferroviaire avec l’injection de 9,5 milliards d’euros par le STIF sur 5 ans et donc avec des milliers d’emplois à la clé.

Au passage, il n’est pas trop tard pour que l’opposition socialiste à la région et au STIF soutienne enfin notre plan de modernisation, qu’elle aurait pu lancer pour le confort des usagers et pour sauver l’emploi bien plus tôt !
Pour réussir la révolution des transports, la nouvelle majorité à la Région a mis sur la table 1 milliard d’euros pour la réalisation du prolongement à l’ouest du RER Eole, planté depuis plus de deux ans, et le STIF a demandé à la SNCF d’augmenter le nombre de commandes de trains RER Nouvelle Génération pour déployer 240 nouvelles rames, non seulement sur le futur RER E mais également pour apporter des trains neufs sur le RER D dès 2021 au lieu de 2026 !
L’appel d’offres pour le marché du RER Nouvelle Génération, prévu pour les RER D et E, est en cours à la SNCF. Les décisions d’attribution devraient intervenir dans les semaines qui viennent. Ce marché de 3,5 à 4 milliards d’euros sera financé à 100% par le STIF. C’est un investissement sans précédent pour l’industrie ferroviaire. Une convention de financement devra passer en conseil du STIF d’ici la fin de l’année 2016.

tran_04Pour rappel, c’est la SNCF qui passe l’appel d’offres et qui le gère de A à Z. Le STIF n’intervient dans aucun groupe de travail de l’appel d’offres et n’a aucune compétence pour attribuer ce marché. Le STIF s’assure seulement que le matériel de chaque candidat correspond à ses prescriptions techniques qui sont très larges.
Notre exigence politique, au moment où l’Etat, actionnaire à 100% de la SNCF, prétend défendre l’emploi dans notre pays, c’est que quel que soit le constructeur retenu, la production des rames soit réalisée en France.
Enfin, le STIF finance tous les jours de nouvelles rames produites en France : les marchés en cours représentent environ plus de 12 milliards d’euros et environ 1300 rames de RER, métros et tramway qui sont en cours de livraison.

Une fois tout cela dit, je peux vous dire qu’avec Valérie Pécresse nous nous sommes un rien étranglés en entendant le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies, empêtré dans l’affaire « Alstom », botter en touche et passer à son voisin, ce matin sur Europe 1, en demandant au STIF et à la Région Ile-de-France de commander des trains !!! Facile.
Surtout quand son gouvernement baisse de 275 millions ses dotations pour la Région Ile-de-France et ne donne pas les moyens à SNCF Réseau d’aller au bout de ses engagements en matière de régénération du réseau par trop vieillissant.