Actualité Région Transports

Panne du RER B, un « accident scandaleux » selon Stéphane Beaudet

J’étais ce matin ce matin sur RTL pour évoquer la panne du RER B survenue hier. Retrouvez mon interview en suivant ce lien, ainsi que l’article ci-dessous rédigé par Stéphane Carpentier.7771732542_des-franciliens-sur-un-quai-du-rer-b

Le vice-président en charge des transports de la région Île-de-France réclame des « investissements massifs de régénération » du réseau.

La circulation du RER B entre Paris et l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, interrompue depuis mardi 6 décembre dans la matinée en raison d’une rupture de caténaire, devrait reprendre mercredi dans la journée. Il s’agit du deuxième incident de ce type en quinze jours sur cette ligne empruntée par près de 900.000 usagers au quotidien. Une panne d’autant plus dommageable alors que la circulation alternée a été mise en place en Île-de-France du fait d’un pic de pollution.

Une situation qui scandalise Stéphane Beaudet, vice-président en charge des transports de la région Île-de-France. « Il y a eu 268 millions d’investissements réalisés sur cette ligne pendant cinq ans. Or ils n’ont pas touché aux caténaires », fulmine celui qui occupe également la vice-présidence du Syndicat des transports d’île-de-France. À ce titre, il réclame depuis des années des « investissements massifs de régénération » du réseau.

« L’État ne met pas l’argent depuis des années »

Alors que pendant 20 ou 30 ans, SNCF Réseau a construit des TGV partout dans l’Hexagone, « seuls 200 millions d’euros par an ont été investis pour entretenir le réseau, alors qu’il en fallait entre 500 et 800 millions », constate, amer, Stéphane Beaudet. Pour autant, il ne veut pas « taper » sur la SNCF, mais plutôt sur son actionnaire majoritaire : l’État, « qui ne met pas l’argent depuis des années« . Il manquerait, selon lui, entre 200 et 450 personnes pour pouvoir réparer le réseau.

Concernant le trafic du RER B, celui-ci devrait reprendre vers 9 heures, ce qui constitue « une prouesse des techniciens de la SNCF qui ont bossé toute la nuit » car l’opération, très compliquée, a été réalisée de nuit. Cet accident est « scandaleux sur le fond », conclut Stéphane Beaudet, qui n’exclut pas la survenance d’autres accidents sur d’autres lignes en Île-de-France.