Actualité Billet d'humeur Courcouronnes

Ma crèche, j’y tiens !

Que l’on soit Maire, Conseiller communautaire, Conseiller Général ou encore Conseiller Régional, nous connaissons tous en ce moment les périodes de préparation budgétaire pour l’année 2013 et les contraintes financières qui vont peser sur nous l’année prochaine mais également ces prochaines années.
Déjà l’année dernière à Courcouronnes, nous avions eu à affronter une équation complexe pour boucler notre budget et cette année encore, nous allons devoir encore faire face aux mauvaises nouvelles qui « tombent d’en haut » et sur lesquelles nous n’avons aucun levier.

Une mauvaise nouvelle parmi tant d’autres : la réduction des aides du Conseil Général de l’Essonne accordées aux communes du département pour le fonctionnement des crèches municipales et ce, dès le 1er janvier 2013.

Adoptée le 2 juillet dernier par la majorité départementale, cette révision repose principalement sur la mise en place d’un système dégressif sur 3 ans, pondéré majoritairement (70%) sur la base d’éléments n’ayant pas de rapport avec l’évolution de la démographie locale et l’offre de garde du territoire. Pour être concret, l’aide départementale qui se caractérisait par une subvention annuelle de 1170 euros par place sera, selon le classement de la commune, de 750€, 500€ voire 250€ dès l’année prochaine.
Nous avons d’ores et déjà chiffré les pertes à Courcouronnes : 25 000€ de moins en 2013, 57 000 € de moins en 2014 par rapport à 2012, 97 000€ de moins en 2015 par rapport à 2012. En cumulant les pertes annuelles de 2013 à 2015, nous arrivons à 179 000€ ! On peut dire que l’addition est salée.

Face à ce désengagement quasi immédiat pour certaines communes, le Conseil Général de l’Essonne a fait le choix de pénaliser les familles car ce sont bien elles les premières victimes de cette réforme.
Toutes les communes ne pourront pas faire face à une telle baisse de leurs recettes. Le coût du service risque d’augmenter, les objectifs de création de places seront certainement revus à la baisse alors que nous le savons, dans toutes nos villes, des demandes de parents ne sont pas encore satisfaites.
C’est donc un bien curieux exemple du service public que nous offre le Président du Conseil Général de l’Essonne !

J’ai donc décidé de soutenir l’initiative du groupe UMPA au Conseil Général et signer la pétition « Ma crèche, j’y tiens ! ».
Il n’est pas question ici de faire de la politique politicienne, mais seulement de défendre le service que nous offrons à nos administrés. Un service que nous voulons de qualité, accessible au plus grand nombre et qu’il nous est impossible d’assumer seuls.

Si vous souhaitez soutenir cette démarche, vous pouvez télécharger la pétition ci-dessous, puis la renvoyer :

  • par courrier : Groupe UMPA – Hôtel du département – boulevard de France – 91012 Evry
  • par fax au : 01 60 91 91 37
  • par mail  : umpa.cg91@gmail.com

On compte sur vous !

A télécharger  : Pétition : Ma crèche, j’y tiens !