Actualité Courcouronnes La presse écrite Vidéos

Des efforts colossaux sur la masse salariale pour anticiper la crise

4ème volet de mon interview diffusée par Boocan.
Interrogé par Graziella Riou sur la manière dont la Ville avait anticipé la crise, je reviens sur les choix d’économies de fonctionnement qui ont été les nôtres depuis deux ans. Comme il était exclu de diminuer aux services rendus à la population ou de recourir au levier fiscal, et comme j’ai déjà eu l’occasion de l’expliquer, il m’a fallu faire des choix pour réduire nos dépenses de fonctionnement, en distinguant notamment le superflu du nécessaire : ainsi en a-t-il été de la suppression des illuminations de Noël, même si, je le sais, cela a fait grincer quelques dents. Surtout, depuis deux ans, la Ville a entrepris un effort colossal de maîtrise de la masse salariale qui, par nature, est appelée à croître chaque année du simple fait de ce qu’on appelle le « glissement vieillesse technicité ». Cette démarche nous a permis, en 24 mois, de réaliser une économie substantielle de plus d’un million d’euros sur deux exercices budgétaires, au prix d’un effort collectif supporté et partagé avec le personnel communal.