Actualité Billet d'humeur Région UMP

Bilan social de Jean-Paul Huchon : le grand bluff !

Lors des élections régionales de 2010, Jean-Paul Huchon avait pris l’engagement devant les Franciliens de leur offrir un « bouclier social » contre la crise. Notre groupe au Conseil Régional s’est donc récemment penché sur le bilan des actions mises en œuvre.

Deux ans après, on ne compte plus les engagements non tenus de sa majorité en matière de politique sociale. Oubliés, la carte Imagin’R pour tous les jeunes salariés de moins de 26 ans, le prêt régional à taux zéro pour les travaux d’accessibilité dans les logements, ou encore l’aide à l’installation des médecins en zones sous-dotées.

On ne compte plus, non plus, les contradictions d’une majorité de gauche qui prétend accompagner les plus démunis mais qui a diminué de 40% par rapport à 2010 les crédits pour les services d’urgence hospitaliers et les centres de santé, de 75% les crédits alloués à la lutte contre le saturnisme. 2012 consacre d’ailleurs une baisse généralisée des crédits à la petite enfance (-3,6%), aux personnes âgées (-6%), aux personnes en situation précaire (-6%), aux personnes en situation de handicap (-4,3%).

On ne compte plus, enfin, les ratés de ces dispositifs démagogiques, soi-disant « emblématiques », qu’avait vantés la majorité régionale. J’en veux pour preuve, par exemple, le fameux Pass contraception : 900 000 € de budget pour à peine 778 Pass distribués en un an et demi, soit 1 157€ le Pass !

Comment, du reste, la Région pourrait-elle agir et se mobiliser en faveur des jeunes, des familles, des Franciliens modestes et des classes moyennes, ainsi que des personnes dépendantes, puisqu’elle n’a de cesse que d’augmenter ses frais de fonctionnement ? La vérité, c’est que la majorité régionale de gauche ne donne aucune priorité au social et à la lutte contre la crise.

Quant aux transports… Vous savez combien je suis sensible à cette thématique et je vous renvoie à mes précédents billets pour ne pas, une fois de plus, accabler Jean-Paul Huchon… Mais entre les hausses régulières des tarifs et la suppression des titres locaux, les Franciliens payent toujours plus cher des transports qui ne bénéficient d’aucun investissement ni d’aucune modernisation ; je renvoie volontairement le sujet du pass navigo à tarif unique à l’après présidentielle puisque l’accord né d’un chantage entre les Verts et les Socialistes nécessite encore un peu de doigt mouillé…

C’est pourquoi vous pouvez compter sur notre groupe pour mettre Jean-Paul Huchon et la majorité de gauche devant ses responsabilités !