Actualité Région

Au Parc Floral

Comme chaque année, les Assises de l’AMIF qui s’ouvrent aujourd’hui au Parc Floral de Paris, vont réunir sur 3 jours bon nombre d’élus des 1281 communes franciliennes, de fonctionnaires territoriaux et d’entreprises partenaires de nos collectivités.

Les échéances électorales nationales majeures qui marquent cette année 2012 ne doivent en effet pas, pour autant, faire oublier nos multiples préoccupations d’élus locaux et notre mission de terrain. Au travers des échanges et de la réflexion que nous y menons, ce rendez-vous donne ainsi du sens à l’ambition que nous avons pour nos territoires, mais aussi pour notre région.

A cet égard, notre réflexion s’articulera autour de sujets et d’enjeux qui touchent un grand de nombre de nos communes. Ainsi, nous parlerons finances locales et plus particulièrement de la mise en œuvre du Fonds de Péréquation des recettes fiscales Intercommunales et Communales, mais aussi prévention des risques, vidéo-protection, péréquation,  aménagement numérique, logement, politique de santé, gestion de l’eau…
Ces ateliers et tables rondes apporteront, à n’en pas douter, aux élus et aux visiteurs une réflexion renouvelée sur les enjeux locaux de demain. Les échanges de bonnes pratiques ou d’expériences permettront à chacun de repartir avec une nouvelle idée, une envie d’entreprendre un projet ou tout simplement un regard différent sur un sujet d’actualité.

Vice-Président de l’AMIF, j’y serai pour ma part sous une double casquette puisque j’aurai également l’honneur, en tant que membre du comité directeur de l’Association des Maires de France, d’y représenter son Président Jacques Pélissard, retenu par d’autres obligations, et de m’exprimer ce matin en son nom lors des discours d’inauguration.
Ce sera pour moi l’occasion de rappeler les liens étroits entre nos deux associations qui ont à cœur de réunir des maires de toutes sensibilités, ruraux, rurbains ou urbains et d’animer un réseau solidaire qu’elles représentent auprès des pouvoirs publics.

Cet après-midi, je présiderai en outre un débat, dans le cadre de nos ateliers « Grand Paris », sur la place de la gare dans la ville de demain.
Alors que 57 nouvelles gares du futur réseau Grand Paris Express seront construites dans les 10 prochaines années et que de nombreuses gares du réseau francilien existant sont concernées par des projets de rénovation, une réflexion sur la place de la gare dans la ville du futur s’impose en effet. Nombre d’élus souhaitent faire de leur gare un lieu emblématique, à la fois porte d’entrée vers le réseau de transport de la métropole et équipement structurant de la vie locale, contribuant au développement et à l’animation de la ville. Egalement multimodale et durable, la gare du futur pourrait offrir une multiplicité d’usages répondant aux besoins d’une métropole en mouvement.
Le débat, animé par François DUMONT, Directeur de la rédaction de Ville, Rail & Transports, réunira Patrick BRAOUEZEC, Président de Paris Métropole, Député et Président de la communauté d’agglomération de Plaine Commune (93), Pierre SERNE, Vice-Président du Conseil Régional d’Ile-de-France en charge des transports, Administrateur du STIF, Catherine BARBÉ, Directrice de l’urbanisme et de l’aménagement de la Société du Grand Paris, Bertrand LEMOINE, Directeur de l’Atelier International du Grand Paris (AIGP), Jean-Marie DUTHILLEUL, Membre du conseil scientifique de l’AIGP, Fondateur de l’AREP (filiale de SNCF Gares & Connexions), Lorenzo SANCHO DE COULHAC, Responsable de la maîtrise d’ouvrage des espaces voyageurs de la RATP, promoteur du projet Osmose, François Régis ORIZET, Directeur Régional Ile-de-France de Réseau Ferré de France, Jean-Michel PAUMIER, Membre de la commission des Transports du C.E.S.E.R. Ile-de-France.
Elus et experts échangeront pour dessiner ensemble la gare du Grand Paris de demain.

En bref, c’est un rendez-vous incontournable de la vie de notre association qui nous attend aujourd’hui, demain et jeudi, et duquel nous souhaitons que chaque visiteur puisera les éléments nécessaires au perfectionnement de son engagement local et de son projet territorial.