Billet d'humeur Evry Courcouronnes

De l’inefficience totale de l’action « coup de poing »…

48392372_10215953460621741_8926576864554647552_n

Encore des mouvements violents aujourd’hui devant le lycée Brassens, avec la volonté de dégrader et d’en découdre. Cela dure depuis 10 jours ; ici à Brassens, Les Loges, Truffaut, sur le département, sur la région, partout.
Merci à nos forces de l’ordre, municipale comme nationale. L’ordre est maintenu tant bien que mal, plus de 30 interpellations en une semaine dont deux ce matin, sans blessé. Elles méritent notre soutien plein et entier ; pas seulement quand elles réussissent à stopper un terroriste…
Une fois ceci dit, une interrogation à l’endroit de celles et ceux qui excusent l’inexcusable, et de celles et ceux qui commettent ces exactions en tous genres :
Que l’on puisse, jeune étudiant, vouloir revendiquer pêle mêle sa colère contre Parcoursup, la réforme du BAC, le « contrôle continu », la réforme du lycée professionnel, la création du service national universel obligatoire, l’augmentation des frais d’inscription universitaires pour les étrangers, bref des cau
ses qui peuvent légitimement pousser à débat et opposition, pourquoi pas.
Mais alors, pourquoi les revendiquer sans les exprimer clairement, plutôt que de diffuser, via Instagram notamment, des appels assumés à la violence, à la destruction ?
Qui sait, dans la population, ces revendications énoncées plus haut ? Personne ou peu de monde. Cela démontre l’inefficience totale de cette action « coup de poing » !
Mais surtout, sur le fond comme sur la forme, quel peut-être l’objectif constructif de cette action a priori donc contre le Gouvernement, qui se caractérise par la destruction de biens publics locaux, de biens privés (hier, ils ont tenté d’incendier deux véhicules d’habitants du Canal qui pourraient être leurs parents !!!), et tout simplement contre les lycéens qui souhaitent juste poursuivre leurs cours et ne pas être confinés dans les établissements ?
Là, vraiment, je ne vois pas. En l’occurrence c’est juste inaudible et inefficace.
Alors, jeunes lycéens réveillez-vous. Quant aux parents, notamment des assaillants, pardon de le rappeler, mais merci de remplir également votre rôle dans ce moment difficile. Il existe bien d’autres moyens d’expression..