Actualité Agglomération Courcouronnes

Signature de la convention-cadre pour le remembrement patrimonial des bailleurs d’Evry et Courcouronnes

courc


La signature apposée lundi 26 juin sur la convention cadre pour le remembrement patrimonial des bailleurs d’Evry et de Courcouronnes marque une étape importante du projet porté, depuis 2001, avec Manuel Valls puis Francis Chouat, afin d’effacer les erreurs de conception de la Ville Nouvelle.

En effet, les communes d’Evry et de Courcouronnes concentrent plus de 10 000 logements locatifs sociaux, détenus et gérés par plus de 20 bailleurs différents. Elles constituent, au sein de cette nouvelle intercommunalité, deux des principaux territoires d’accueil de ménages modestes, pour lesquels des besoins d’intervention conséquents en matière de politique sociale ou urbaine doivent encore être satisfaits.
Même si ces communes bénéficient aujourd’hui d’atouts constitués entre autres par un environnement économique de qualité et des potentiels de développement importants, il n’en demeure pas moins qu’elles sont encore fortement marquées par la précarisation d’une partie de leur population et par une spécialisation socio-spatiale de certains de leurs quartiers d’habitat social, qui perdure malgré les interventions déjà menées. Ainsi, leurs quartiers relevant de la géographie prioritaire (QPV), concentrant les plus grandes difficultés, sont toujours en décrochage par rapport au reste de l’agglomération et au département de l’Essonne.
Depuis plus de deux décennies, ces communes se sont donc engagées dans la lutte contre la dégradation du parc immobilier public ou en copropriétés et la paupérisation continue de son occupation sociale, dans l’objectif volontariste de créer les conditions d’un retour à une réelle mixité, indissociable de l’amélioration du cadre de vie des habitants, notamment au travers des dispositifs relevant de la politique de la ville (Contrats de ville) ou de la rénovation urbaine (GPV, PRU, NPRU).
La mobilisation de tous les acteurs publics ou privés, dont les bailleurs sociaux, constitue toujours un enjeu essentiel pour permettre la reconquête de l’attractivité résidentielle et des équilibres de peuplement de ces quartiers et l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants.

Vers une coopération opérationnelle renforcée entre villes et bailleurs

Face au trop grand morcellement du parc social, partagé entre plus d’une vingtaine d’organismes de logement social, hérité du modèle de développement de la « ville nouvelle », les communes d’Evry et de Courcouronnes ont donc initié dès le début des années 2000, avec le soutien de la fédération des ESH et de l’Etat, un processus partenarial de remembrement du parc HLM.
Ce projet innovant, visant à terme une optimisation du nombre de bailleurs présents sur ces deux communes autour de sept bailleurs référents, retenus en raison de leur implication dans cette politique locale ambitieuse, a pour objectif la mise en place d’une coopération opérationnelle renforcée entre villes et bailleurs, sur la gestion technique, sociale et urbaine de proximité et sur les attributions de logements.
Il s’agit rien de moins que d’orchestrer et mettre en cohérence les différentes stratégies patrimoniales autour d’une vision territoriale partagée, condition indispensable pour parvenir à redonner de l’attractivité à ces territoires.

La convention porte donc l’objectif d’accompagner positivement la démarche de remembrement du patrimoine sur les communes d’Evry et de Courcouronnes, en vue de l’optimisation du nombre d’organismes de logement social et du renforcement de la gestion de ce parc social, afin d’améliorer le cadre de vie des habitants.
Il nous est donc paru important de simlifier l’organisation territoriale et diminuer le nombre d’acteurs décisionnaires sur le territoire afin de nous permettre de développer des politiques publiques plus ambitieuses.