Actualité autre La presse écrite Transports

Les transports ne peuvent pas tout résoudre mais ils sont indispensables

SB Fillon Parisien 17.01.17

C’est avec plaisir, conviction et détermination que j’ai accepté la proposition de François Fillon d’intégrer son groupe de travail sur les transports, afin d’étayer son programme de campagne sur ce thème ô combien structurant majeur. « C’est (…) une variable obligatoire si l’on veut résoudre les problèmes d’emploi, de quartiers défavorisés, de mobilité… »  

Retrouvez ici mon interview parue aujourd’hui dans le Parisien. 

  • STHENEUR LR1057684
    17 janvier 2017 at 13 h 00 min

    Mr le VP ; Mr le Maire :
    Vous venez d intégrer l équipe dirigeante de notre champion-candidat Fr.Fillon lors de notre tout dernier Conseil National plus particulièrement sur la question des transports…
    Permettez moi de vous soumettre une alternative au politiquement correct que vous jugetez bon de creuser ou pas….

    Le Principe No1 d une offre de service est de repondre aux besoins des citoyens en matiere de qualite = SECURITE + Qualite de Service (confort et ponctualité p.ex)

    Nous autres Franciliens pouvons aisement constater que l offre actuelle de nos « éminents » services publics ne tepondent PAS à ces exigences (sans mm parler de coût)
    Je propose donc que l on change de paradigme et que l on aborde cette question d un point de vue MARCHAND :
    Il existe des centaines d opérateurs au Monde voire mm en Europe capables de nous construire / puis d exploiter des Transports collectifs de qualité… On peut constater p.ex. que le Président Retailleau des Pays de Loire a étendu son appel d offre d’ exploitatiln des TER regionaux bien AU DELA de la seule SNCF !!!
    On voit bien que ces externalisations pour peu que cadrées comme ci-après, se decouvrirons des alternatives crédibles a nos « sacro-saints Services Publics »

    1- Faire un Appel d Offre Européen sur le contour Construction -Exploitation -Restitution (mvaise traduction de l anglicisme Build Operate Transfer)

    Repondent a cet Appel des consortium (a) tricephales (un banquier tel MacQuarie +un betonnier tel Bouygues + un Prestataire d’ Exploitation de réseaux type Vinci)

    NB je n ai AUCUN lien d aucune sorte avec AUCUN de ces acteurs ; ni d autres

    La personne publique rédige un contrat de concession (viaduc de Millau = 75 ans je crois) long ; si possible un peu malin (Cf point 2)
    Le banquier avance les fonds (usuellement qq Milliarrs d €) le bétonnier construit l ouvrage, en étant payé par le banquier ; puis l Opérateur exploite l ouvrage (la ligne, le pont ; l aéroport ;…) pendant la durée de la concession et est rémunéré soit par péage soit par un loyer versé par la personne publique. L’ Opetateur rémunère la banque pdt la durée de la concession…
    Au terme de la concession, l ouvrage retourne dans le périmètre public qui peut alors le re-concessionner ou le gérer en propre…

    La personne publique donneuse d ordre et concessionnante examine les offres des differents consortium (a) selon des règles type Code des Marches publics et designe e gagnant…

    2- dans la DSP, il conviendra d intégrer des normes (p.ex. de sécurité) tjrs mieux disantes dans le temps entre le début et la fin de la concession…
    -dans la DSP il conviendrait de prevoir une remuneration du gagnant en baisse (p.ex 2%/an) dans le temps pour en alleger le fardeau aucours du temps…
    -Dans la DSP il conviendra d envisager des clauses de réversibilité vers un autre acteur si la qualité de service a terme n est pas au Rendez vous de ses engagements

    Je suis naturellement disposé à vous exposer plus avant un tel schéma s il vous parle…
    D ici là je vous presente mes meilleuts voeux 2017 à vous et vos proches.

    Eric