Actualité Courcouronnes

Distribution postale : notre action se poursuit

 

DB8C3654 - copie

Initiée il y a un mois, l’action collective réunissant les maires et habitants et élus des communes de Courcouronnes, Lisses et Bondoufle franchit aujourd’hui une nouvelle étape. Manuel Valls, député de l’Essonne, s’est associé à notre action en signant le courrier accompagnant la pétition adressée au ministre de l’Economie et des Finances. 

Au sein des mairies, sur les marchés, vous avez été plus d’un millier à signer les registres de pétitions mis à votre disposition, réclamant un retour à une distribution « normale » et non plus aléatoire voire inexistante du courrier par les services de la Poste. L’ensemble de ces signatures ainsi que vos nombreux témoignages adressés par mail complètent le courrier adressé ce jour au ministre de l’Economie qui assure la tutelle de la Poste.

Les nombreux témoignages attestent bien des conséquences plus ou moins graves de ces dysfonctionnements. D’une carte postale parvenue à destination deux mois après expédition, d’un courrier administratif, d’une facture à honorer sans délai sous peine de pénalité de retard, de courriers médicaux, d’abonnements à la presse quotidienne suspendus… l’actualité brûlante devenant soudain très froide et largement dépassée lorsque le journal arrive au mieux avec trois semaines de retard dans les boites aux lettres.

Si la direction de la Poste, demeurée injoignable il y a quelques mois -du temps où nous entendions encore comprendre les raisons suscitant ces nombreuses difficultés- est, depuis le début de notre action collective, beaucoup plus présente.

Des rendez-vous m’ont été proposés au lendemain du lancement de notre pétition, un déploiement de facteurs a été observé dans nos rues les jours suivant le début de notre action.

Pour autant, nous n’avons rien lâché et sommes restés mobilisés jusqu’au bout. Car cette action collective, menée par les élus et les habitants, pour l’ensemble de nos populations, nous est apparue indispensable et urgente.

D’ici la fin de la semaine, le ministre de l’Economie recevra notre dossier. Nous n’escomptons aucune négociation mais exigeons le juste exercice de cette mission de service public qui relève des prérogatives de l’Etat.

Nous resterons collectivement mobilisés jusqu’à ce que la situation redevienne durablement « normale ».

Retrouvez en cliquant sur le lien ci-dessous le reportage diffusé ce matin sur RTL.

Microsoft Word - Poste MinistreMV.docx

pas de commentaires

Laisser un commentaire