Actualité Agglomération Courcouronnes

Chauffage urbain, la triple stratégie : économique, environnementale et sociale

chauff urbain

La Ville change, notre territoire se transforme et se modernise… en témoignent les travaux à venir en prévision du déploiement du nouveau réseau de chaleur. La communauté d’agglomération Grand Paris Sud est pourvue, depuis le 1er janvier dernier, d’une nouvelle délégation de chauffage urbain pour les villes d’Évry et de Courcouronnes avant d’être développée sur les villes de Lisses, Bondoufle et Ris-Orangis. Les travaux débuteront en juillet et se poursuivront jusqu’à l’été 2018.

Le réseau actuel, alimenté en gaz, était soumis à des évolutions tarifaires difficilement maîtrisables car soumis à l’évolution des prix de l’énergie fossile. Fort de son souhait de diversifier les ressources énergétiques et soucieuse d’une meilleure maîtrise des coûts pour ses usagers, l’agglomération a signé un nouveau contrat de chauffage garantissant de nouvelles opportunités environnementales et tarifaires.

Le nouveau contrat a été négocié pour permettre une baisse d’environ 20 % de la facture de l’ensemble des usagers. Par ailleurs, dès que le taux d’énergie renouvelable utilisé dépassera les 50 % -en janvier 2019-, la TVA sera aussitôt réduite sur l’intégralité de la facture de 20 % à 5,5 %.

Pour les villes de Courcouronnes, Lisses, Ris-Orangis et Bondoufle, le gisement énergétique constitué par les installations du SIREDOM a permis d’allier les stratégies économiques, environnementales et sociales. Le nouveau contrat de chauffage urbain, établi à l’échelle intercommunale avec le prestataire Dalkia, permet d’ores et déjà de diminuer le montant des factures de chauffage pour les logements collectifs.

Une stratégie économique puisque les tarifs de ce nouveau mode de chauffage seront déconnectés de l’évolution du coût des combustibles fossiles.

Une stratégie environnementale car nous diversifions ainsi le mix énergétique en intégrant, à terme, 80% d’énergie renouvelable et de récupération.

Une stratégie sociale puisque ce service public améliorera la qualité du service rendu pour un coût moindre qu’il ne l’était jusqu’à présent.