Actualité Agglomération Billet d'humeur Courcouronnes Les Républicains (LR) Région

1er tour des élections régionales 2015 : que d’enseignements !

Stephane Beaudet regionalesLes républicains de tous poils dont je suis ont, hier soir, à l’échelle nationale, à nouveau pris une claque. Une grosse claque. Inutile de se parer de belles phrases, d’éléments de langage, nous avons mal à notre République.
Les sondages ne se sont donc malheureusement pas trompés ; le FN devient la première force politique du pays au soir de ce 1er tour. La Gauche ne résiste plus que dans ses deux bastions de l’Ouest (Bretagne/Aquitaine Poitou-Charentes Limousin), elle s’effondre partout ailleurs mais la Droite ne rafle pas la mise pour autant. Nous ne parvenons à nous hisser en tête du 1er tour que dans 4 régions sur 13 (Ile de France/Normandie/Pays de la Loire/Rhône-Alpes Auvergne). Forcément, cela doit interroger sur le transfert massif de voix des électeurs de gauche vers le FN, voix de plus en plus jeunes donc à priori durables, pour que celui-ci parvienne à de tels scores ! En cela, c’est un échec majeur et historique de l’actuelle majorité.
Cependant, soyons lucides, les électeurs ne font pas davantage confiance à ma famille politique pour incarner le vrai changement dans leur vie quotidienne, le réel redressement du pays.
Alors certes les triangulaires qui se profilent donnent un avantage tout relatif à la droite républicaine dans certaines régions, mais il convient à cette heure-ci de rester prudent sur toute forme de pronostic puisque nous ne connaîtrons précisément que mardi soir les forces en présence du second tour.
Et avec un FN dépassant ou approchant les 40% dans trois régions (NPDCP, PACA, Champagne Ardennes Lorraine Alsace), même avec les désistements républicains annoncés par les listes PS, il convient de se battre jusqu’au bout pour les emporter !

En Ile de France, je veux saluer la performance de Valérie Pécresse qui réalise le deuxième meilleur score de nos couleur à l’échelle nationale avec un score de 30,51%. Dans une région résolument de gauche, tenue par les Socialistes depuis 17 ans, je crois qu’elle fait là une démonstration de son engagement de terrain sans faille.  Le Front National y réalise une forte poussée, parvenant même à se hisser en tête en Seine et Marne, mais Claude Bartolone est bel et bien second de ce 1er tour, loin derrière Valérie Pécresse et loin devant le Front National, c’est peut-être cela la spécificité de ce 1er tour en Ile-de-France, un tiercé de tête que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans ces proportions.
En tout cas, au soir de ce 1er tour, seule la Gauche baisse significativement dans la région capitale tant en pourcentage qu’en nombre de suffrages exprimés. Et si Claude Bartolone baisse relativement peu par rapport à Jean-Paul Huchon en 2010, ce n’est pas le cas des communistes et surtout des écologistes dont le score est divisé par plus de deux !

En Essonne, où je suis tête de liste départementale, il est à noter une progression significative de la participation de 9 points par rapport à 2010. De justesse, la liste que je mène est arrivée en tête des suffrages (23,88%), juste devant celle de Carlos Da Silva (23,54%) puis celle du Front National (21,99%) et de Debout la France (13,24%). Avec un score deux fois plus élevé en Essonne qu’ailleurs en Ile-de-France, Nicolas Dupont Aignan ne nous aura pas permis de creuser l’écart avec la Gauche. Mais nous offre incontestablement un réservoir qu’il faudra savoir convaincre, mobiliser, durant les 5 prochains jours.
Malgré ce contexte, nous parvenons quand même à consolider le pourcentage réalisé par NKM en 2010 (23,24%) mais nous le consolidons en récoltant 85 902 voix contre 77 256 il y a 5 ans ; le résultat incontestable d’une campagne de terrain exemplaire.
Je veux adresser un grand bravo à tous mes colistiers essonniens, et à nos équipes sur le terrain car nous n’avons pas à rougir d’un tel résultat ; la dynamique ainsi créée doit nous permettre de repartir en campagne dès aujourd’hui pour permettre l’alternance dimanche prochain !

À Courcouronnes, la participation s’est avérée quasi-identique (41%) au scrutin de 2010 à ceci près que nous y parvenons avec un surcroît de participation au Centre compensant sa baisse au Canal.
Le Maire que je suis est toujours triste de la faible mobilisation des électeurs, notamment dans le quartier du Canal, mais se réjouit évidemment d’arriver en tête avec près de 35% des voix, soit très exactement 5 points de plus qu’en 2010. Autre satisfaction assumée, et comme pour le scrutin départemental, je devance non pas la liste du Front National mais bien celle du PS qui arrive donc en deuxième position avec 28% des voix. L’extrême droite n’arrive qu’en troisième position avec près de 16% des voix mais elle fait plus que doubler son score d’il y a 5 ans.
Il est à noter que le FN ne se hisse à la seconde place dans aucun des bureaux de vote même s’il arrive ex-aequo avec le PS dans l’un d’entre eux. Croyez-moi en Centre Essonne c’est un motif de satisfaction puisque le FN arrive 2ème à Evry et Ris-Orangis et 1er à Bondoufle, Lisses et Villabé, et que son score courcouronnais reste en deçà de son résultat régional.
Pour le coup, sans euphorie excessive, mais parce que cela fait maintenant plusieurs scrutins hors municipales que la droite républicaine s’affiche en tête dans notre commune, je veux féliciter mon équipe dont le travail quotidien paie incontestablement.

Mes chers amis, ce n’est donc clairement pas une soirée satisfaisante.Voir ainsi mon pays, et dans une moindre mesure ma région et mon département se laisser séduire par les thèses populistes du FN m’incline chaque jour à penser que la crise de notre pays est systémique.
La seule lueur d’espoir que j’ai ce soir, c’est de voir ce que peut produire notre “laboratoire courcouronnais” car dans une ville où les habitants ne sont pourtant pas épargnés par les difficultés économiques et sociales, le vote exprimé par ces mêmes habitants est digne et motivant pour moi et mon équipe municipale. Peut-être parce que nous nous sommes retroussés les manches depuis 15 ans pour régler une partie de leurs problèmes et que nous parlons avec eux un langage de vérité.

Malheureusement quand je vois le candidat Bartolone se féliciter d’un cumul des voix de gauche approchant les 40% pour se convaincre de sa possible victoire dimanche prochain, je me dis que les calculs politiciens reprennent déjà quelques heures à peine après la fermeture des bureaux de vote. Pour mémoire, en 2010, les forces de gauche réalisaient 48% au 1er tour et 57% au 2ème tour, alors franchement un peu d’humilité et de modestie ne serait pas de trop.

D’autant que j’attends impatiemment l’encore (et toujours après dimanche prochain) Président de l’Assemblée Nationale, indiquer clairement aux électeurs comment il va sacrifier 550 colistiers (car fusionner 3 listes, PS, Verts et Front de Gauche du 1er tour avec 225 candidats chacune pour n’en faire qu’une seule de 225 candidats, il va falloir le gérer en terme de dynamique) et quelle(s) partie(s) de son programme les écologistes vont exiger de lui qu’il sacrifie :
la ligne 18 du Grand Paris Express, la seule qui est programmée en Essonne ?
les investissements routiers pour faire sauter les bouchons ?
l’équipement des bus et trains en vidéosurveillance ?

Je me souviens, lors de mon débat sur France 3, il y a 1 mois, François Kalfon (PS), indiquant cyniquement que pour le second tour « ils se débrouilleraient » ! Nous y voilà et nous verrons comment l’Essonne, une fois de plus, est sacrifiée sur l’autel de calculs politiciens

Avec Valérie Pécresse, nous aurons les mêmes 225 candidats dimanche prochain, nous aurons le même programme que celui que nous défendons depuis des mois, bref nous resterons les mêmes hommes et femmes à qui vous avez témoignés votre soutien au 1er tour et, je l’espère, plus encore au 2ème tour.

Je ne peux évidemment terminer cette analyse des résultats de ce 1er tour sans adresser un immense merci à mes colistiers et à nos militants avec qui nous avons réalisé une campagne exemplaire ces 3 derniers mois ; bravo à chacune et chacun d’entre-vous et on donne tout cette semaine !

L’alternance est à notre portée !

Resultats regionales 1er tour à Courcouronnes

  • Michel L. (@mlb9146)
    7 décembre 2015 at 12 h 46 min

    Bonjour Stéphane,
    Même si désormais, je vote loin de l’Essonne, en Mipy et Lot plus précisément, j’apprécie cet effort de « restitution » en toute transparence, que tu as en ce lendemain de 1er tour, vers tes administrés, électeurs, colistiers!
    Juste MERCI, ami Républicain, pour cette marque de respect !
    Amitiés

    PS: une seule voie: le programme, sans dévier, par l’exemple du terrain ! Un peu comme ici, le fait Aurélien Pradié (28 ans, liste Reynié) dans son canton (Causse et Vallée), le seul a voir la liste LR/UDI/Sté Civile passer en tête le cap du 1er Tour!!